Gosselin APD-126 - Historique

Gosselin APD-126 - Historique

Gosselin

Edward Webb Gosselin, né le 1er mai 1917 à Hamden, Connecticut, a fait ses études à l'Université de Yale. Il s'est enrôlé comme apprenti Seamar&Mac245;'S0 septembre 1940 et a été mis en service le 14 mars 1941. Le premier lieu d'affectation de l'enseigne Gosselin était le cuirassé Arizona. Il se présente à bord le 3 mai 1941 en tant qu'ingénieur lorsqu'il est coulé à Pearl Harbor. L'enseigne Gosselin est officiellement déclarée morte le 7 décembre 1941.

(APD-126: dp. 1650; 1. 306', b. 37'; dr. 12'7"; s. 24 k.; cpl. 204; a. 1 5" .38 voiture., 3 jumelées 40mm. AA.; cl. Rudderow)

Gosselin (APD-126), lancé le 17 février 1944 par la Defoe Shipbuliding Co.. Bay City, Michigan, a été mis en chantier et partiellement achevé comme destroyer d'escorte DE 710, parrainé par Mme EN Gosselin, mère de l'enseigne Gosselin, et commandé 31 décembre 1944, le lieutenant-comd. Joseph B. Fyffe aux commandes.

Après le shakedown dans les eaux des Bermudes et de la baie de Chesapeake, Gosselin a autorisé Norfolk le 11 février 1945 à destination du Pacifique via le canal de Panama. En touchant à Pearl Harbor, Entwetok et Ulithi, elle est arrivée le 6 avril dans la région d'Okinawa où elle a été employée comme navire écran jusqu'au 10 avril. Gosselin a commencé alors le devoir de convoi qui l'a emmenée à Guram et Saipan, en revenant à Okinawa le 27 avril.

Du 27 avril à la fin mai, Gosselin est affecté à l'écran d'Okinawa protégeant la zone d'invasion, abattant un avion japonais, prenant plusieurs autres sous le feu et sauvant un certain nombre de survivants et de blessés des navires touchés par des avions suicide.

À partir du 1er juin, Gosselin était dans un état d'entretien, principalement dans le golfe de Leyte, retournant à Okinawa le 17 juillet pour faire partie de l'écran réduit toujours maintenu. abstain a quitté Okinawa le 17 août 1945 en compagnie de Reeves pour rejoindre la 3e Flotte, croisant alors au sud de Honshu. Rejoignant la flotte, il a été affecté à transporter une partie d'un bataillon d'assaut naval pour l'occupation de la base navale de Yokosuka. Plus tard, cette mission a été changée pour transporter des représentants de la presse et des photographes de la marine lors de l'entrée initiale dans le Sagami Wan et la baie de Tokyo Gosselin était l'un des premiers groupes de navires, y compris le Missouri (amiral Halsey), l'Iowa (contre-amiral Badger) et El. MME Duc d'York (Amiral Sir Bruce Fraser, Lt.N.) pour entrer dans Sagami Wan le 27 août. Le lendemain, elle accompagna San Diego dans la baie de Tokyo pour commencer l'occupation officielle.

Gosselin est transféré le 29 août au groupe opérationnel commandé par le commodore R. W. Simpson, USN, chargé de libérer et d'évacuer les prisonniers de guerre. Ce même jour, ses bateaux ont été envoyés d'abord pour atteindre le camp d'Omori, d'où les premiers prisonniers ont été évacués, et ont fait sortir les premiers bateaux pleins de prisonniers. 27 septembre 1945 Le Gosselin est amarré devant le bureau du directeur du port, Yokosuka, et utilisé comme navire-caserne pour le personnel à terre et de passage. Elle est restée là jusqu'au 15 décembre quand elle est devenue en route pour San Francisco via Eniwetok et Pearl Harbor. Gosselin a déchargé ses passagers à San Francisco le 28 décembre.

Le Gosselin est resté aux États-Unis jusqu'au 22 août 1946, date à laquelle il a autorisé San Diego avec des remplaçants de la Marine et de la Marine à destination de Yokosuka via Pearl Harbor et Eniwetok. Déchargeant ses passagers à Yokosuka le 13 décembre, l'abstention est revenue à San Diego le 16 novembre 1946. Elle a opéré d'ici jusqu'au 16 juillet 1948 quand elle est repartie pour l'Orient. Arrivée à Tsingtao, Chine, le 14 août 1948 s'abstenir d'en faire sa base d'opérations. Elle a visité des ports tels que Shanghai et Nankin et a occasionnellement opéré dans la rivière Yanetze pendant les efforts américains pour stabiliser la situation en Chine.

Gosselin quitte Shanghai le 18 février 1949 et atteint San Diego le 11 mars. Il y est désarmé le 11 juillet 1949 et est mis hors service en réserve. Elle a accosté avec le Groupe de San Diego, la Flotte de Réserve du Pacifique, jusqu'à ce qu'elle soit frappée de la Liste Marine le 1er avril 1964 et vendue pour mise au rebut.

Gosselin a reçu une étoile de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.


USS Gosselin APD-126 Boîte Encadrée Toile Art

Prix ​​habituel $ 169.99 Prix ​​de vente 119,99 $

USS Gosselin APD-126 Impression artistique

Prix ​​habituel $ 89.99 Prix ​​de vente 59,99 $

Tasse à café USS Gosselin APD-126

Prix ​​habituel $ 29.99 À partir de 24,99 $


Quoi Gosselin les dossiers de famille trouverez-vous?

Il y a 55 000 enregistrements de recensement disponibles pour le nom de famille Gosselin. Comme une fenêtre sur leur vie quotidienne, les registres du recensement de Gosselin peuvent vous dire où et comment vos ancêtres travaillaient, leur niveau d'éducation, leur statut d'ancien combattant, et plus encore.

Il y a 5 000 dossiers d'immigration disponibles pour le nom de famille Gosselin. Les listes de passagers vous permettent de savoir quand vos ancêtres sont arrivés aux États-Unis et comment ils ont effectué le voyage - du nom du navire aux ports d'arrivée et de départ.

Il y a 5 000 dossiers militaires disponibles pour le nom de famille Gosselin. Pour les anciens combattants parmi vos ancêtres Gosselin, les collections militaires fournissent des informations sur l'endroit et le moment où ils ont servi, et même des descriptions physiques.

Il y a 55 000 enregistrements de recensement disponibles pour le nom de famille Gosselin. Comme une fenêtre sur leur vie quotidienne, les registres du recensement de Gosselin peuvent vous dire où et comment vos ancêtres travaillaient, leur niveau d'éducation, leur statut d'ancien combattant, et plus encore.

Il y a 5 000 dossiers d'immigration disponibles pour le nom de famille Gosselin. Les listes de passagers vous permettent de savoir quand vos ancêtres sont arrivés aux États-Unis et comment ils ont effectué le voyage - du nom du navire aux ports d'arrivée et de départ.

Il y a 5 000 dossiers militaires disponibles pour le nom de famille Gosselin. Pour les anciens combattants parmi vos ancêtres Gosselin, les collections militaires fournissent des informations sur l'endroit et le moment où ils ont servi, et même des descriptions physiques.


Gosselin APD-126 - Histoire

ROYAUME-UNI:
7h00 Dahlerus téléphone à Cadogan avec des nouvelles de sa rencontre avec Göring à 1h15 ce matin-là. Apparemment, le Führer « ne considérait en fait qu'à quel point il pouvait être raisonnable », et était sur le point d'inviter les Polonais pour des discussions à Berlin.

Dans les communs, Chamberlain prononce un discours ferme et sans compromis.
« La catastrophe n'est pas encore à nos portes, mais je ne peux pas dire que le danger en ait reculé. Il avertit la presse de faire preuve de retenue et s'excuse de n'avoir pu donner qu'un aperçu de ses communications avec Hitler. Chamberlain poursuit en décrivant l'ambiance nationale comme celle d'une confiance calme et unie, avec des préparatifs déjà en cours de défense aérienne dans un état de préparation instantanée, des points clés protégés, la flotte prête à prendre des positions de guerre, la flotte marchande sous contrôle de l'Amirauté et civile Organisation régionale de défense sur le pied de guerre. Des plans d'évacuation pour les écoliers, les mères de jeunes enfants, les femmes enceintes et les aveugles ont été préparés et appliqués. Les hôpitaux étaient prêts à recevoir des blessés.

ROYAUME-UNI : IRLANDE DU NORD : Le recrutement s'ouvre à Belfast pour la 200th General Purpose National Defence Company, la première de plusieurs unités de service à domicile destinées à être incorporées pendant les premières années de guerre au sein des trois régiments d'infanterie d'Ulster.

ALLEMAGNE:
L'ambassadeur Attolico suggère à Ribbentrop la tenue d'une conférence de paix. Ribbentrop rejette l'idée. Hitler accepte à contrecœur des négociations directes avec la Pologne, mais exige qu'un plénipotentiaire polonais arrive à Berlin avant la fin du jour suivant.

Les troupes allemandes entrent en Slovaquie par la frontière sud de la Pologne.

POLOGNE:
Les ambassadeurs Kennard et Nokl persuadent le colonel Beck de reporter toute nouvelle mobilisation.


Gosselin APD-126 - Histoire

Jon Gosselin a été tout, d'un DJ à un T.G.I. Cuisinier à la chaîne du vendredi depuis TLC Jon et Kate Plus 8 a pris fin, mais ce week-end à Atlantic City, il aurait ajouté un autre travail à la liste : strip-teaseur.

Gosselin, 39 ans, a confirmé à Entertainment Tonight qu'il se produirait dans le "Untamed Male Review", un spectacle de style burlesque mettant en vedette des danseurs exotiques masculins, au Dusk Nightclub à Caesars Atlantic City le 1er avril. Le père de huit enfants a déjà taquiné la performance sur les médias sociaux, l'appelant ses "grands débuts".

"Je travaille au Dusk Nightclub à Atlantic City, New Jersey. Je suis membre du groupe de DJ du Sénat et j'aide également à la promotion", a déclaré Gosselin à ET. "Je suis parfois DJ au club, mais je trouve que la promotion est plus gratifiante à la fois financièrement et émotionnellement. J'aime prendre soin des gens et faire en sorte que les autres se sentent les bienvenus."

La performance n'est pas un poisson d'avril, selon plusieurs rapports. Les débuts de strip-tease de Gosselin auront lieu dans le cadre de ses fonctions de promotion de DJ au Sénat le 1er avril, son 40e anniversaire.

« Je fais partie intégrante du spectacle, a déclaré Gosselin. "Faire partie de quelque chose est une bénédiction. Depuis que j'ai rejoint le DJ du Sénat, j'ai l'impression d'appartenir à quelque chose, et je ne suis pas seulement là-bas tout seul - j'ai l'impression de faire partie d'une fraternité ou d'une fraternité ."

Comme le note TMZ, Gosselin n'enfilera pas son costume d'anniversaire complet pour l'occasion. Au lieu de cela, il se "déshabillera jusqu'à ses sous-vêtements" uniquement.

Le site Web "Untamed" fait écho à ce sentiment, écrivant qu'il ne s'agit "pas d'un spectacle de strip-tease" et, en tant que tel, les interprètes "restent de bon goût et laisseront toujours quelque chose à votre imagination" pendant leurs danses.

Gosselin s'est fait connaître du grand public avec le succès de Sextuplés survivants, une émission de télé-réalité Discovery Health de 2005 qui a conduit à TLC Jon et Kate Pus 8 en 2007. Cette émission traitait du mariage de Gosselin avec Kate Gosselin et des efforts du couple pour élever leurs huit enfants – une paire de jumeaux et une paire de sextuplés.

Les Gosselin ont divorcé en 2009 TLC a rebaptisé la série Kate Plus 8 après que Jon Gosselin a quitté la production. Il a continué à travailler dans le divertissement, principalement en tant que promoteur et DJ. En juillet, la nouvelle a éclaté que Gosselin était également cuisinier au T.G.I. Vendredi à Lancaster, bien qu'il aurait fait don de ses chèques à une œuvre caritative.

Le père de huit enfants a déclaré à Yahoo l'année dernière que lui et son ex-femme ne parlaient presque plus et qu'il avait du mal à passer du temps avec ses enfants. Il a affirmé à l'époque qu'un accord de garde lui autorisait des nuitées chaque week-end et des dîners hebdomadaires avec ses enfants, mais qu'il n'avait pas vu son fils Collin depuis plus d'un an.

"C'est injuste de sa part de faire ça, étant donné qu'elle prétend qu'elle fait de son mieux pour tous mes enfants", a déclaré Gosselin à Yahoo. « Je suis parfait. » Personne n'est parfait, chérie. Fais-moi confiance.

Les billets pour le prochain concert de strip-tease de Gosselin coûtent 40 $ et sont actuellement disponibles en ligne.


اس‌اس گازلین (ای‌پی‌دی-۱۲۶)

اس‌اس گازلین (ای‌پی‌دی-۱۲۶) (به انگلیسی: USS Gosselin (APD-126) ) ل (۹۳ متر) بود. ا ال اخته شد.

اس‌اس گازلین (ای‌پی‌دی-۱۲۶)
??
الک
ارش اخت: ۱۹۴۲
اندازی: ۱۹۴۴
از ار: ۱۷ فوریه ۱۹۴۴
اام: دسامبر ۱۹۴۴
ات اصلی
: ۱٬۴۵۰ tonne longue (۱٬۴۷۳ تن)
ازا: ۳۰۶ فوت (۹۳ متر)
ا: فوت ۱۰ اینچ (۱۱٫۲۳ متر)
: فوت ۶ اینچ (۴٫۱۱ متر)
: گره (۴۳ کیلومتر بر ساعت؛ ۲۶ مایل بر ساعت)

ا مقالهٔ ا ایق است. انید ا ا کنید.


Ce jour dans la guerre dans le Pacifique il y a 65 ans. (1 spectateur)

ILES ALEUTIENNES (Onzième Armée de l'Air) : 4 B-24 effectuent une mission photo au-dessus de Paramushiru et Shimushu.

PACIFIQUE OCCIDENTAL [Far East Air Force (FEAF)] : QG 310th Bombardment Wing (Medium), Fifth AF, se déplace de San Jose, Mindoro à Clark Field.

Syscom3

Historien du Pacifique

JAPON : Des cadets militaires occupent des installations de radiodiffusion à Kawaguchi, près de Tokyo dans la préfecture de Saitama, pour protester contre la capitulation japonaise. Le général TANAKA Shizuichi, commandant de l'armée du district de l'Est, se rend au poste et continue de haranguer les cadets jusqu'à ce qu'ils abandonnent. Tard dans la nuit, le général Tanaka commet un harakiri dans son bureau. Il assume l'entière responsabilité de la destruction par le feu d'une partie du Palais impérial. L'incendie est le résultat d'un bombardement de l'USAAF. Ses instructions aux commandants de régiment de l'armée du district de l'Est sont les suivantes : « Je suis très reconnaissant à tous vos régiments d'avoir maintenu un ordre strict après l'ordre impérial de se rendre. Maintenant, j'ai rempli mon devoir de commandant de l'armée de district. Je suis déterminé à donner ma vie pour implorer l'horrible pardon de Sa Majesté à votre place et à celle de tous vos officiers et hommes. J'espère de tout cœur que vous et tous vos officiers et hommes vous surveillerez strictement, vous garderez de toute témérité et serez dévoués à la renaissance pacifique de notre patrie. »

ÎLES ALÉOUTIENNES (Onzième Armée de l'Air) : Les B-24 tentent de photographier l'occupation soviétique des îles Kouriles mais sont gênés par les nuages.

THÉÂTRE DE CHINE (AAF, Théâtre de Chine) Dixième Armée de l'Air : l'unité C-47 se déplace : 2e Escadron de transport de troupes, 443e Groupe de transport de troupes, de Dinjan, Inde à Chihkiang, Chine 322e Escadron de transport de troupes, 10e AF, de Liangshan à Chihkiang, Chine .

Quatorzième Air Force : Le 76e Escadron de chasse, 23d FG, se déplace de Luliang à Liuchow, en Chine, avec des P-51.

PACIFIQUE OCCIDENTAL [Far East Air Force (FEAF)] : Le QG 317th Troop Carrier Group se déplace de Clark Field, Luzon à Okinawa.

NOUVELLE-GUINÉE : Les forces de la 18e armée japonaise ont reçu l'ordre de cessez-le-feu, mais leur commandant dit qu'il ne peut pas leur ordonner de se rendre tant qu'il n'aura pas reçu les instructions du feld-maréchal comte TERAUCHI Hisaichi, commandant en chef de l'armée du Sud.

ILES SALOMON : Sur Bougainville, le commandant japonais, le lieutenant général KANDA Masatane, commandant de la 17e armée, attend toujours les instructions de Tokyo.

Royaume-Uni : le Premier ministre Clement Atlee annonce à la Chambre des communes la fin brutale des aides Prêt-Bail, sans consultation préalable. Attlee, note que la fin abrupte de l'aide américaine a laissé le pays dans une " situation financière très grave ". Le ministre des Affaires étrangères, Ernest Bevin, a déclaré que 700 000 maisons à Londres nécessitent des réparations. L'ancien Premier ministre Winston S. Churchill a qualifié la déclaration de très grave et inquiétante.

États-Unis : Le dernier char léger M-24 Chaffee construit par la division Cadillac de la General Motors Corporation sort de la chaîne de montage. Cadillac est désormais libre de commencer à construire des automobiles pour la première fois depuis 1942.

U.R.S.S. : L'Union soviétique et la Chine signent un traité d'alliance.

Syscom3

Historien du Pacifique

JAPON : Il existe des rapports faisant état d'un grand nombre de personnes "commettant un hara-kiri devant le palais impérial de Tokyo".
Aux îles Kouriles, les troupes soviétiques occupent l'île de Paramushiru. USN PB4Y-2 Les corsaires basés dans les îles Aléoutiennes poursuivent leurs missions photographiques sur les îles Onekotan, Shasukotan et Harumukotan.
Des avions USN basés sur des porte-avions commencent des patrouilles quotidiennes au-dessus des aérodromes et tentent de localiser et d'approvisionner les camps de prisonniers de guerre. Cette opération se poursuit jusqu'au 2 septembre.
Deux P-38 du 7th Fighter Squadron de l'USAAF, l'un piloté par le lieutenant-colonel Clay Tice, Jr., commandant du 49th FG basé à l'aérodrome de Motuba à Okinawa, atterrissent à Nittagahara sur Kyushu à 1205 heures locales. Le deuxième avion manquait de carburant et ne pouvait pas retourner à Okinawa. Les deux faisaient partie d'un élément de six avions survolant le Japon. À 13 h 05, les Américains sont contactés par des officiers et des hommes de l'armée impériale japonaise et bien que la conversation soit difficile, ils sont accueillis de manière amicale. Avant l'atterrissage, le colonel Tice avait contacté un SB-17 Flying Fortress du 6th Air Sea Rescue Squadron et l'avait informé de la situation. Le SB-17 a atterri à environ 13 h 15 et avec une pompe à carburant et un tuyau fournis par les Japonais, les Américains ont transféré environ 260 gallons américains de carburant du SB-17 au P-38. Le SB-17 et deux P-38 ont décollé à 14 h 45 et ont atterri à Okinawa à 16 h 45.

THÉÂTRE DE CHINE (AAF, Théâtre de Chine) Tenth Air Force : unités C-47 se déplaçant vers Luliang, Chine : 3e et 4e escadrons de fret de combat, 1er groupe de fret de combat (sous le contrôle opérationnel du QG 69e escadre composite), de Myitkyina, Birmanie et Hathazari , Inde respectivement.

Quatorzième Air Force : Le 118e Escadron de reconnaissance tactique, quatorzième AF, se déplace de Laohwangping à Liuchow, en Chine, avec des F-6.

PACIFIQUE OCCIDENTAL [Far East Air Force (FEAF)] : l'unité se déplace : 68e et 69e escadrons de transport de troupes, 433d Troop Carrier Group, de Clark Field, Luzon à Iwo Jima avec C-46 et C-47 respectivement 318e Troop Carrier Squadron (Commando ), 3d Air Commando Group, de Laoag, Luzon à Ie Shima avec des C-47.

CHINE : Les forces nationalistes entrent à Nankin et à Shanghai.
Sans raison apparente, John Birch, un missionnaire américain avant la guerre et un capitaine de l'armée pendant la guerre. est tué par les communistes chinois. Birch, un missionnaire baptiste en Chine au début de la guerre, commandait une équipe des services spéciaux américains lorsque les troupes communistes lui ont ordonné de s'arrêter. Une bagarre s'ensuit et Birch est abattu. Dans les années 1950, Robert Welch a créé une organisation anticommuniste de droite nommée la John Birch Society.

INDOCHINE FRANÇAISE : Alors que les Japonais se rendaient aux Alliés, le Viet Minh communiste sous Ho Chi Minh visait à prendre le pouvoir. Grâce aux associations japonaises de l'empereur Bao Dai, Ho Chi Minh a pu le persuader d'abdiquer aujourd'hui, cédant le pouvoir au Viet Minh, un événement qui a considérablement renforcé la légitimité de Ho aux yeux du peuple vietnamien. Bao Dai a été nommé « conseiller suprême » dans le nouveau gouvernement de Hanoï, qui a proclamé son indépendance le 2 septembre 1945.

ILES PHILIPPINES : Le général Yamashita Tomoyoki, commandant de la 14e armée de zone, informe le commandant de la 32e division d'infanterie américaine qu'il a ordonné à toutes les troupes japonaises aux Philippines de déposer les armes.

États-Unis : le vice-amiral Willis A. "Ching" Lee Jr. succombe à une crise cardiaque mortelle lors de son lancement, retournant à son navire amiral, l'USS Wyoming (AG-17), au large des côtes du Maine. Lee avait été commandant des cuirassés de la flotte du Pacifique d'avril 1943 à décembre 1944, puis avait commandé le deuxième escadron de cuirassés jusqu'en juin 1945. Il avait été envoyé dans l'Atlantique pour commander une unité spéciale chargée de rechercher des défenses contre la menace kamikaze. Il est enterré, avec les honneurs, au cimetière national d'Arlington.
Les sept prisonniers de guerre allemands reconnus coupables d'avoir pendu un autre sous-marinier allemand dans la salle de douche du complexe 4 du camp Papago, à 13 kilomètres à l'est du centre-ville de Phoenix, en Arizona, le 12 mars 1944, sont exécutés à Fort Leavenworth, Leavenworth, Kansas.

Syscom3

Historien du Pacifique

JAPON : des diplomates japonais montent à bord du cuirassé américain USS Missouri pour recevoir des instructions sur la capitulation du Japon.
Les postes de ministre de la Grande Asie de l'Est, de ministre de l'Agriculture et du Commerce et de ministre des Munitions au sein du Cabinet du Premier ministre, le prince HIGASHIKUNI Naruhiko sont abolis.

PACIFIQUE OCCIDENTAL : Le 70e escadron de transport de troupes, 433e groupe de transport de troupes, se déplace de Clark Field à Iwo Jima avec des C-46.

BIRMANIE : des émissaires japonais, dirigés par le général de corps d'armée NUMATA Takazo, chef d'état-major du feld-maréchal comte TERAUCHI Hisaichi, commandant en chef de l'armée du sud du Japon, arrivent ce matin sur un aérodrome à l'extérieur de Rangoon pour effectuer des opérations de reddition en Asie du Sud-Est.

HONG KONG : Des instructions ont été données à la garnison japonaise de se rendre au contre-amiral britannique Cecil H. J. Harcourt, commandant du 11e escadron de porte-avions.

Royaume-Uni : Air Chief Marshall Sir Arthur "Bomber" Harris, commandant en chef du Bomber Command de la RAF, annonce sa démission. Il abandonnera son commandement le mois prochain et se retirera de la RAF peu de temps après.

Syscom3

Historien du Pacifique

ARCHIPEL DE BISMARCK : Une trêve armée a été déclarée dans toute l'île de Nouvelle-Bretagne.

BIRMANIE : Le contact a été établi avec les troupes japonaises dans la vallée de Sittang et elles attendent maintenant des instructions précises de reddition.

JAPON : Avec la plupart des dispositions prises pour la reddition et l'occupation, la flotte alliée se prépare à entrer dans Sagami Wan (baie) et la baie de Tokyo adjacente. Pour faciliter cette opération, le destroyer japonais HIJMS Hatsukakura fait venir plusieurs officiers de marine japonais pour assurer des services de pilotage. La peur de la trahison est restée forte, les visiteurs sont donc soigneusement fouillés et traités avec sévérité. Cependant, il n'y a pas d'incidents hostiles et les pilotes amènent en toute sécurité les navires de guerre américains et britanniques dans leurs mouillages. Une partie de cette armada est la troisième flotte de l'USN dirigée par l'amiral William F. Halsey Jr. La troisième flotte se compose de 23 porte-avions, 12 cuirassés, 26 croiseurs, 116 destroyers et destroyers d'escorte et 12 sous-marins.

JAPON : Un corsaire USN PB4Y-2 de l'escadron de bombardement de patrouille cent seize basé sur Iwo Jima, atterrit à l'aérodrome d'Atsugi en raison de problèmes mécaniques. Les Japonais ne s'approchent pas de l'avion et l'avion retourne à Iwo Jima le même jour. En fait, il n'y avait aucun problème mécanique. Le commandant de l'escadron avait rassemblé un équipage entièrement bénévole et avait tout planifié.

ILES SALOMON : Des garnisons japonaises isolées ignoreraient le cessez-le-feu.

États-Unis : le président Harry S. Truman déclare que la situation dans le Pacifique continue de présenter de nombreux éléments de danger et exhorte le Congrès à poursuivre le projet (conscription) pendant deux ans supplémentaires.

CENTRAL PACIFIC Vingtième Armée de l'Air : Les B-29 commencent à approvisionner les camps de prisonniers de guerre et d'internés au Japon, en Chine et en Corée en fournitures médicales, nourriture et vêtements. Le premier largage de ravitaillement (au camp de Weihsien près de Pékin, en Chine) est suivi d'un effort concentré de 900 sorties en moins d'un mois. 4 470 tonnes de ravitaillement sont larguées à environ 63 500 prisonniers dans 154 camps.

PACIFIQUE OCCIDENTAL : L'unité se déplace : le QG XIII Bomber Command de Morotai à Clark Field et le 67th Troop Carrier Squadron, 433d Troop Carrier Group, de Clark Field à Iwo Jima avec des C-46.

Syscom3

Historien du Pacifique

JAPON : L'occupation du Japon commence officiellement avec l'arrivée d'un groupe précurseur dans les îles d'origine. Lorsque la nouvelle de la proposition japonaise de capitulation est arrivée le 15 août, le 68th Army Airways Communications System (AACS) Group, 7th AACS Wing, a reçu l'ordre de voler sur l'aérodrome d'Atsugi et de mettre en place l'équipement de communication nécessaire pour guider le premier contingent de troupes d'occupation. La mission de l'AACS était de fournir des aides à la navigation, des communications point à point avec Okinawa, des communications air-sol pour les avions en vol, des données météorologiques et le contrôle du trafic aérien. Le colonel Gordon Blake a rapidement réuni une unité spéciale de 5 hommes triés sur le volet. Le colonel Blake et ses hommes de l'AACS, faisant partie d'une force opérationnelle de 150 hommes, ont volé d'Okinawa à Atsugi avec 24 avions C-47 chargés d'équipement. Afin de transporter autant d'équipements que possible, la charge a été allégée en ne transportant que suffisamment de carburant pour atteindre Atsugi. Bien que les Japonais se soient rendus sans condition, Blake et ses communicateurs ne savaient toujours pas si certains pouvaient encore être hostiles. La vue de centaines de gardes de la marine japonaise alignés le long de l'aérodrome n'encourageait pas les occupants du premier avion à atterrir, mais ils ont été accueillis par un groupe de militaires japonais courtois et anglophones. Les gardes de la marine étaient en leur honneur. Les hommes de l'AACS n'ont pas perdu de temps pour lancer les opérations à plein régime, et le 29 août, la tour de contrôle d'Atsugi était terminée. Les premiers avions à arriver le 30 août étaient 5 C-47 supplémentaires transportant des composants pour mettre en place la première station radio aéroportée de l'histoire de l'Air Force. En quelques heures, le premier avion C-54 des forces d'occupation officielles a atterri à Atsugi et en milieu d'après-midi, les équipages de l'AACS de Blake avaient dirigé plus de 340 décollages et atterrissages au rythme de 1 toutes les 2 minutes. Le 30 août, Atsugi était l'aéroport le plus fréquenté au monde.
Les équipes de démolition sous-marine (UDT) de l'USN débarquent pour vérifier les plages de débarquement potentielles de la baie de Tokyo et s'assurer que les fortifications sont neutralisées. Les dragueurs de mines commencent à nettoyer les mines de la baie de Tokyo.
Dans les airs, le 386th Bombardment Squadron (Very Heavy), basé à Okinawa, effectue sa dernière mission de combat, une mission de reconnaissance photographique, avec le Consolidated B-32 Dominator.
Des destroyers de la Royal Australian Navy ont rejoint les navires de la Royal Navy et de la United States Navy dans la baie de Tokyo pour recevoir la principale capitulation japonaise le 2 septembre.

CHINE : Le QG 443d Troop Carrier Group et le 1er Troop Carrier Squadron se déplacent de Dinjan, en Inde, à Chihkiang, en Chine avec des C-47.

BIRMANIE : les forces japonaises signent une capitulation officielle à Rangoon.

CANADA : le général français Charles de Gaulle arrive à Ottawa, Ontario, pour des entretiens avec le Premier ministre canadien W.L. Mackenzie-King.

CHINE : le leader communiste chinois Mao Tse-Tung arrive à Chunking pour s'entretenir avec le leader nationaliste Chiang Kai-Shek dans un effort vain pour éviter une guerre civile.

INDOCHINE FRANÇAISE : Le Viet Minh forme un gouvernement provisoire de la République démocratique du Vietnam avec Ho Chi Minh comme président, Vo Nguyen Giap, comme ministre de l'Intérieur et Pham Van Dong, comme ministre des Finances.
Au Laos, le premier ministre, le prince Phetsarath, envoie des télégrammes aux gouverneurs provinciaux pour les informer de la capitulation japonaise. Le Prince déclare en outre que la proclamation de l'indépendance n'est pas affectée et que les gouverneurs doivent résister à toute tentative d'intervention étrangère dans leur administration. Le Résident Supérieur français est libéré de prison mais Phetsarath refuse de reconnaître son autorité.

JAPON : L'occupation du Japon commence officiellement avec l'arrivée d'un groupe précurseur dans les îles d'origine. Lorsque la nouvelle de la proposition japonaise de capitulation est arrivée le 15 août, le 68th Army Airways Communications System (AACS) Group, 7th AACS Wing, a reçu l'ordre de voler sur l'aérodrome d'Atsugi et de mettre en place l'équipement de communication nécessaire pour guider le premier contingent de troupes d'occupation. La mission de l'AACS était de fournir des aides à la navigation, des communications point à point avec Okinawa, des communications air-sol pour les avions en vol, des données météorologiques et le contrôle du trafic aérien. Le colonel Gordon Blake a rapidement réuni une unité spéciale de 5 hommes triés sur le volet. Le colonel Blake et ses hommes de l'AACS, faisant partie d'une force opérationnelle de 150 hommes, ont volé d'Okinawa à Atsugi avec 24 avions C-47 chargés d'équipement. Afin de transporter autant d'équipements que possible, la charge a été allégée en ne transportant que suffisamment de carburant pour atteindre Atsugi. Bien que les Japonais se soient rendus sans condition, Blake et ses communicateurs ne savaient toujours pas si certains pouvaient encore être hostiles. La vue de centaines de gardes de la marine japonaise alignés le long de l'aérodrome n'encourageait pas les occupants du premier avion à atterrir, mais ils ont été accueillis par un groupe de militaires japonais courtois et anglophones. Les gardes de la marine étaient en leur honneur. Les hommes de l'AACS n'ont pas perdu de temps pour lancer les opérations à plein régime, et le 29 août, la tour de contrôle d'Atsugi était terminée. Les premiers avions à arriver le 30 août étaient 5 C-47 supplémentaires transportant des composants pour mettre en place la première station radio aéroportée de l'histoire de l'Air Force. En quelques heures, le premier avion C-54 des forces d'occupation officielles a atterri à Atsugi et en milieu d'après-midi, les équipages de l'AACS de Blake avaient dirigé plus de 340 décollages et atterrissages au rythme de 1 toutes les 2 minutes. Le 30 août, Atsugi était l'aéroport le plus fréquenté au monde.
Les équipes de démolition sous-marine (UDT) de l'USN débarquent pour vérifier les plages de débarquement potentielles de la baie de Tokyo et s'assurer que les fortifications sont neutralisées. Les dragueurs de mines commencent à nettoyer les mines de la baie de Tokyo.
Dans les airs, le 386th Bombardment Squadron (Very Heavy), basé à Okinawa, effectue sa dernière mission de combat, une mission de reconnaissance photographique, avec le Consolidated B-32 Dominator.
Des destroyers de la Royal Australian Navy ont rejoint les navires de la Royal Navy et de la United States Navy dans la baie de Tokyo pour recevoir la principale capitulation japonaise le 2 septembre.


Cette rubrique contient tout ce qui concerne le front ouest du conflit, y compris la bataille des Ardennes ainsi que les sujets communs à tous les fronts tels, les enfants et les femmes dans la guerre, les services secrets, l'espionnage.
MODÉRATEUR : gherla

Numéro de poste : 11 de Origfild 10 octobre 2003, 08:31


Voir le Blog de Origfild : cliquez ici

Numéro de poste : 12 de HistoQuiz 11 oct. 2003, 08:43

oui overlord, il fallait être assez gonfler d'oser attaquer les USA.

La puissance américaine devenue fabuleuse à la fin de la guerre.
Lorsque l'on voit ci dessous la liste des bateaux alliés présents à Tokyo,
Il y a quelques bâtiments alliés !! mais l'immense majorité des bateaux étaient américains.
(et quand on pense que la production des "liberty ship" était d'un bateau /jour, ça laisse rêveur n'est ce pas ?)

Navires alliés présents dans la baie de Tokyo lors de la cérémonie de reddition, le 2 septembre 1945
Les navires de la liste ci-dessous sont classés par ordre alphabétique dans chaque type. Les navires de l'US Navy ont des numéros de coque et les navires alliés ont des numéros pendants. Les abréviations suivantes sont utilisées pour les navires militaires : HMS=British, HMAS=Australian, HMNZS=New Zealand, USS=American.

Source : Commandant en chef, U.S. Pacific Fleet and Pacific Ocean Areas (CINCPAC/CINCPOA) A16-3/FF12 Serial 0395, 11 février 1946 : Report of Surrender and Occupation of Japan.

USS Colorado (BB-45) USS Mississippi (BB-41)
HMS Duke of York (17) USS Missouri (BB-63)
USS Idaho (BB-42) USS Nouveau-Mexique (BB-40)
USS Iowa (BB-61) USS Dakota du Sud (BB-57)
HMS King George V (41) USS West Virginia (BB-48)

Porte-avions légers (CVL)

USS Bataan (CVL-29) USS Cowpens (CVL-25)

Règle HMS (D.72) Haut-parleur HMS (D.90)
Salamaou

USS Boston (CA-69) USS St. Paul (CA-73)
USS Chicago (CA-136) HMAS Shropshire (96)
USS Quincy (CA-71)

USS Détroit (CL-8) USS Pasadena (CL-65)
HMNZS Gambie (48) USS San Diego (CL-53)
HMAS Hobart (I.63) USS San Juan (CL-54)
HMS Terre-Neuve (59) USS Springfield (CL-66)
USS Oakland (CL-95) USS Wilkes-Barre (CL-103)

USS Ault (DD-698) USS Mayo (DD-422)
USS Benham (DD-796) HMAS Napier (G.97)
USS Bleu (DD-744) HMAS Nizam (G.38)
USS Buchanon (DD-484) USS Nicholas (DD-449)
USS Caperton (DD-650) USS Perkins (DD-877)
USS Charles F. Hughes (DD-428)# Qualité HMS (G.62)
USS Clarence K. Bronson (DD-668) USS Robert K. Huntington (DD-781)
USS Cogswell (DD-651) USS Southerland (DD-743)
USS Colahan (DD-658) USS Stockham (DD-683)
USS Cotten (DD-669) USS Taylor (DD-468)
USS Cushing (DD-797) HMS Teazer (R.23)
USS De Haven (DD-727) HMS Tenacious (R.45)
USS Dortch (DD-670) HMS Terpsichore (R.33)
USS Frank Knox (DD-742) USS Twining (DD-540)
USS Gatling (DD-671) USS Uhlmann (DD-687)
USS Halsey Powell (DD-686) USS Wadleigh (DD-689)
USS Healy (DD-672) HMS Wager (R.98)
USS Hilary P. Jones (DD-427) USS Wallace L. Lind (DD-703)
USS Ingersoll (DD-652) HMAS Warramunga (I.44)
USS Kalk (DD-611) USS Wedderburn (DD-684)
USS Knapp (DD-653) HMS Whelp (R.37)
USS Lansdowne (DD-468) HMS Wizard (R.72)
USS Lardner (DD-487) USS Troglodyte (DD-568)
USS Madison (DD-425) USS Yarnell (DD-541)

USS Goss (DE-444) USS Ulvert M. Moore (DE-442)
USS Kendall C. Campbell (DE-443) USS Waterman (DE-740)
USS Lyman (DE-302) USS Weaver (DE-741)
USS Major (DE-796) USS William Seiverling (DE-441)
USS Roberts (DE-749)

HMS Derg (K.257) HMAS Gascoyne (K.354)

HMS Crane (U.23) HMS Whimbrel (U.29)

USS Gwin (DM-33) USS Thomas E. Fraser (DM-24)

Démineur destructeur (DMS)

USS Ellyson (DMS-19) USS Hopkins (DMS-13)
USS Fitch (DMS-25) USS Jeffers (DMS-27)
USS Gherardi (DMS-30) USS Macomb (DMS-23)
USS Hambleton (DMS-20)

USS Archerfish (SS-311) USS Pilotfish (SS-386)
USS Cavalla (SS-244) USS Razorback (SS-394)
USS Gato (SS-212) USS Runner (SS-476)
USS Haddo (SS-255) USS Sea Cat (SS-399)
USS Merlu (SS-256) USS Segundo (SS-398)
USS Muskallunge (SS-262) USS Tigrone (SS-419)

Chasseurs de sous-marins (PC)
*Noms des navires numérotés en 1956.

PC-466 [USS Carmil]* PCE(R)-849 [USS Somersworth]*
PCE-877 [USS Havre]* PCE(R)-850 [USS Fairview]*
PCE(R)-848

HMAS Ballarat (K.34) USS Pochard (AM-375)
HMAS Cessnock (J.175) USS Revenge (AM-110)
HMAS Ipswich (J.186) USS Token (AM-126)
USS Faisan (AM-61) USS Tumulte (AM-127)
HMAS Pirie (J.189)

Démineur à moteur auxiliaire (YMS)
*Navires numérotés nommés et reclassés en 1947

YMS-177 YMS-390
YMS-268 YMS-415
YMS-276 YMS-426
YMS-343 YMS-441 [USS Pelican (AMS-32)]*
YMS-362 [USS Hawk (AMS-17)]* YMS-461 [USS Swallow (AMS-36)]*
YMS-371 [USS Hornbill (AMS-19)]* YMS-467

General Communications Vessel (AGC)

USS Ancon (AGC-4) USS Teton (AGC-14)
USS Mount Olympus (AGC-8)

USS Barr (APD-39) USS Pavlic (APD-70)
USS Burke (APD-65) USS Reeves (APD-52)
USS Gosselin APD-126) USS Runels (APD-85)
USS Hollis APD-86) USS Sims (APD-50)
USS Horace A. Bass APD-124) USS Wantuck (APD-125)
USS John Q. Roberts(APD-94) USS William M. Pattison (APD-104)

Tank Landing Ship (LST)
*Numbered ships named in 1955.
LST-567 LST-789
LST-648 LST-846 [USS Jennings County]*
LST-717 LST-1083 [USS Plumas County]*
LST-718 LST-1139

USS Catamount (LSD-17) USS Shadwell (LSD-15)

Landing Craft, Infantry (LCI)

LCI(L)-438 LCI(L)-469
LCI(L)-441 LCI(L)-726
LCI(L)-450 LCI(L)-752
LCI(L)-457 LCI(L)-798
LCI(L)-458

LSM-13 LSM-290
LSM-15 LSM-362
LSM-71 LSM-368
LSM-101 LSM-371
LSM-208 LSM-419
LSM-252 LSM-488
LSM-284

USS Monitor (LSV-5) USS Ozark (LSV-2)

USS Bosque (APA-135) USS Highlands (APA-119)
USS Botetourt (APA-136) USS Lavaca (APA 180)
USS Briscoe (APA-65) USS Lenawee (APA-195)
USS Cecil (APA-96) USS Mellette (APA-156)
USS Clearfield (APA-142) USS Missoula (APA-211)
USS Cullman (APA-78) USS Rutland (APA-192)
USS Darke (APA-157) USS St. Mary's (APA-126)
USS Dauphin (APA-97) USS Sherburne (APA-205)
USS Deuel (APA-160) USS Sheridan (APA-51)
USS Dickens (APA-161) USS Talladega (APA-208)
USS Hansford (APA-106)

USS General Sturgis (AP-137)

USS Libra (AKA-12) USS Todd (AKA-71)
USS Medea (AKA-31) USS Tolland (AKA-64)
USS Pamina (AKA-34) USS Whiteside (AKA-90)
USS Sirona (AKA-43) USS Yancy (AKA-93)
USS Skagit (AKA-105)

St. Lawrence Victory (US) Winthrop Victory (US)

Landing Craft Repair Ship (ARL)

USS Chiwawa (AO-68) USS Niobrara (AO-72)
USS Mascoma (AO-83) USS Tamalpais (AO-96)
USS Neches (AO-47)

Carelia (British) Fort Wrangell (British)
City of Dieppe (British) Wave King (British)
Dingledale (British)

USS Benevolence (AH-13) HMHS Tjitjalengka (Dutch)
Marigold (U.S. Army)

USS Cumberland Sound (AV-17) USS Hamlin (AV-15)

Small Seaplane Tender (AVP)

USS Gardiners Bay (AVP-39) USS Suisun (AVP-53)
USS Mackinac (AVP-13)

Submarine Rescue Ship (ASR)

USS Moctobi (ARF-105) USS Wenatchee (ATF-118)

Auxiliary Ocean Tug (ATA)
*Numbered ship named in 1955


liste des porte-avions coulés durant la seconde guerre mondiale

USS Hornet (CV-8) sunk after being torpedoed by Japanese aircraft during the Battle of Santa Cruz, Solomon Islands, 26 October 1942.

USS Lexington (CV-2) sunk after being torpedoed by Japanese aircraft during the Battle of the Coral Sea, 8 May 1942.

USS Wasp (CV-7) sunk after being torpedoed by Japanese submarine I-19 south of Guadalcanal, Solomon Islands, 15 September 1942.

USS Yorktown (CV-5) damaged by aircraft bombs on 4 June 1942 during the Battle of Midway and sunk after being torpedoed by Japanese submarine I-168, 7 June 1942.

Aircraft Carrier, Small (CVL)

USS Princeton (CVL-23) sunk after being bombed by Japanese aircraft during the Battle of Leyte Gulf, Philippine Islands, 24 October 1944.

Aircraft Carrier, Escort (CVE)

USS Bismarck Sea (CVE-95) sunk by Kamikaze aircraft off Iwo Jima, Volcano Islands, 21 February 1945.

USS Block Island (CVE-21) sunk after being torpedoed by German submarine U-549 northwest of the Canary Islands, 29 May 1944.

USS Gambier Bay (CVE-73) sunk by gunfire of Japanese warships during the Battle of Leyte Gulf off Samar, Philippine Islands, 25 October 1944.

USS Liscome Bay (CVE-56) sunk after being torpedoed by Japanese submarine I-175 off Gilbert Islands, 24 November 1943.

USS Ommaney Bay (CVE-79) sunk by Kamikaze attack south of Mindoro, Philippine Islands, 4 January 1945.

USS St. Lo (CVE-63) sunk by Japanese aircraft during the Battle of Leyte Gulf off Samar, Philippine Islands, 25 October 1944.


Quoi Gosselin les dossiers de famille trouverez-vous?

There are 55,000 census records available for the last name Gosselin. Like a window into their day-to-day life, Gosselin census records can tell you where and how your ancestors worked, their level of education, veteran status, and more.

There are 5,000 immigration records available for the last name Gosselin. Passenger lists are your ticket to knowing when your ancestors arrived in the UK, and how they made the journey - from the ship name to ports of arrival and departure.

There are 5,000 military records available for the last name Gosselin. For the veterans among your Gosselin ancestors, military collections provide insights into where and when they served, and even physical descriptions.

There are 55,000 census records available for the last name Gosselin. Like a window into their day-to-day life, Gosselin census records can tell you where and how your ancestors worked, their level of education, veteran status, and more.

There are 5,000 immigration records available for the last name Gosselin. Passenger lists are your ticket to knowing when your ancestors arrived in the UK, and how they made the journey - from the ship name to ports of arrival and departure.

There are 5,000 military records available for the last name Gosselin. For the veterans among your Gosselin ancestors, military collections provide insights into where and when they served, and even physical descriptions.


USS Sands (DD-243/ APD-13)


USS Sables (DD-243/ APD-13) was a Clemson class destroyer that took part in the early fighting in the Aleutians, supporting the fighting in the Solomons and on New Guinea, the invasion of the Palau Islands, Leyte, Lingayen Gulf, Iwo Jima and Okinawa

Les Sables was named after a father and son pair of admirals. The father, Benjamin F. Sands, fought in the Mexican War and the American Civil War, capturing Galveston on 2 June 1865. The son, James H. Sands, also served in the Civil War and then had a long peacetime naval career, including a period as Superintendent of the Naval Academy.

Les Sables was laid down at Camden by the New York Shipbuilding Company on 22 March 1919. She was launched on 28 October 1919 and sponsored by Miss Jane Mc Cue Sands. She was commissioned on 10 November 1920. Her acting commander at the time was Ensign William D. Leahy, who went on to serve as President Roosevelt&rsquos personal chief-of-staff during the Second World War, making him the highest ranked member of the US military to see active duty during the war.

Leahy was briefly replaced by anther temporary commander, before on 13 December Commander Robert L. Ghormley took over. Ghormley, who would commander her into 1922, went on to serve as the Commander, South Pacific Area, during the early phase of the Solomon Islands campaign.

On 3 January 1921 the Sables departed from New York, heading for Europe. She arrived at Brest on 16 January and spent the next seven months operating between British and French ports. In August-September she paid a visit to the Baltic, before in late September leaving France to head to the eastern Mediterranean and Black Sea. By the time she arrived the fighting in the Russian Civil War was largely over, but the Greek-Turkish War was in full flow. Les Sables reached Constantinople on 11 November, then in December moved into the Black Sea, where she observed as the ancient Greek populations of Samsoun and Trebizond were deported.

Her next mission took her into the eastern Mediterranean, where she visited Alexandretta (now Iskenderun), in the far north-eastern corner of the Mediterranean. She spent most of January 1922 supporting an American mission and relief distribution centre at Mersin, slightly further to the west along the Turkish coast. In February she was back in the Black Sea, where she took part in relief operations at Novorossisk, a Russian port just to the east of the Crimea. She then moved south to Samsoun before returning to Constantinople in mid March. On 22 March she departed for a second visit to Mersin, but by 7 April she was back at Constantinople. She then returned to the Black Sea, visiting Odessa, Theodosia, Novorossisk, Trebizond and Samsoun. She was at Samsoun in June 1922, a period that included a Greek and US bombardment of the city which briefly saw the allies take control of the area before the US ships were ordered back to Constantinople. Les Sables arrived there on 9 July at the end of a very active deployment. Soon afterwards she departed for home.

From August-November 1922 the Sables underwent an overhaul at Philadelphia. In late December she joined the Scouting Fleet at New York, and on 3 January 1923 she left to take part in the annual winter manoeuvres in the Caribbean. In February 1923 she took part in Fleet Problem I, which was designed to test the defences of the Panama Canal. In March-April she operated in the Greater Antilles, before in May she returned to the US East Coast. She spent the rest of the year operating off the US East Coast, before departing for the Caribbean once again in January 1924.

This was the pattern of her operations for the rest of the 1920s &ndash summers spent on the US East Coast and winters in the Caribbean.

From the spring of 1925 to the spring of 1926 she was commanded by John Reginald Beardall, who served as the Commandant of the US Naval Academy in 1942-45.

On 10 November 1930 the Sables moved to Philadelphia, and she was decommissioned on 13 February 1931.

Les Sables was recommissioned on 21 July 1932, and in August departed for her new base on the West Coast. She reached San Diego on 8 September, and soon settled into the regular pattern of operations on the Pacific Coast. At the start of 1933 she took part in exercises around Hawaii. In the spring she moved north to Washington State, before returning to San Diego on July. Later in the year she joined Rotating Destroyer Squadron 20, and remained in the reserve until April 1934. She then joined Destroyer Division 9, to take part in Fleet Exercises in the Caribbean. She took part in Fleet Problem XVI in the North Pacific in May 1935. In April 1936 she departed for the East Coast to take part in exercises in the Caribbean and New England, before returning to San Diego in October 1936. The next two years were spend in southern California, with three further trips to Hawaii in the spring and autumn of 1937 and the spring of 1938.

From the summer of 1937 until August 1938 she was commanded by James Henry Doyle, who rose to flag rank after the Second World War.

Les Sables was decommissioned once again on 15 September 1938. This lasted for just over a year, before she was recommissioned on 26 September 1939 as part of the US reaction to the outbreak of war in Europe. She was assigned to the Neutrality Patrol, and operated in the Caribbean from December 1939 to the spring of 1940. She spent most of the rest of 1940 operating of the east coast of the US, before returning to California late in the year.

After the Japanese attack on Pearl Harbor the Sables helped escort shipping along the US West Coast.

In the spring of 1942 the Sables was moved north to Alaska to help counter the Japanese invasion of the western Aleutians. She was used to carry out patrols and escort convoys in the area between mainland Alaska and the eastern Aleutians.

In August 1942 she supported a bombardment of Kiska Island, and at the end of the month the occupation of Adak.

In October 1942 the Sables left for San Francisco, where she was to be converted into a high speed transport. She was redesignated as APD-13 on 30 October 1942 and arrived at San Francisco on 5 November. The work was carried out quickly and she was able to leave San Francisco on 21 December, reaching Pearl Harbor before the end of the year.

On 22 January 1943 the Sables reached Espiritu Santo. She was used to transport supplies and reinforcements to Tulagi and Guadalcanal, while also acting as an escort to her convoys. On 29 January she was detached from this role to try and help rescue the damaged heavy cruiser USS Chicago (CA-29). Her first role was to escort the tug Navajo (AT-64) to the Chicago, then on 30 January to join the anti-aircraft screen of destroyers around the cruiser. However all of this effort was in vain. At 16.20 on 30 September Japanese aircraft found the formation, and the Chicago was hit by a torpedo, sinking 20 minutes later. Les Sables suffered nine wounded by the explosion of a 20mm shell during this battle, and then picked up 300 survivors from the Chicago.

She spent the first part of February escorting convoys to Guadalcanal. On 21 February she sailed for the Russell Islands, and on 23 February she landed a force of Marine Raiders on Pavuvu Island in the Russell Islands, without opposition. She then returned to a period of convoy duty.

In the spring of 1943 she was transferred to the 7th Amphibious Force, and on 14 May she left the New Hebrides to escort a convoy of LSTs to Townsville, Australia, arriving on 20 May. She then spent the rest of the summer performing a mix of escort and patrol duties in Queensland and helping to move Allied troops around the northern coast of the Papuan peninsula.

On 2 September the Sables embarked troops from the 9th Australian Division, which had returned from North Africa to help defend Australia. On 4 September she landed them to the east of Lae. A few days later she shelled the Japanese garrison at Lae. On 22 September she landed more troops just to the north of Finschhafen. October and November were spent moving reinforcements to the Huon Peninsula and onto various offshore islands.

On 15 December she attempted to land troops from the 112th Cavalry Regiment on the Amalut Peninsula of New Britain. However the Japanese opened fire while the rubber landing boats were still out at sea, sinking twelve of the fifteen involved. Most of the troops swam back out to sea, where all but sixteen were rescued by the Sables and another destroyer.

On 26 December the Sables took part in the more successful landings at Cape Gloucester, this time landing marines and then providing gunfire support during the initial advance inland.

On 2 January 1944 she landed troops at Saidor, and she spent the next two weeks operating between Buna and the Saidor area. On 18 January she arrived at Sydney for a brief rest, which ended on 28 January when she departed with cargo and personnel heading for New Guinea.

On 1 March she took part in the landings at Los Negros. After dropping her landing craft she provided gunfire support. On 4 March she landed reinforcements on Los Negros and she then returned to escort duties along the coast.

At the start of April she was used to help train army units in amphibious warfare. On 22 April she landed troops from the 162nd Infantry at Hollandia, and then provided gunfire support.

During the first half of May she carried out more escort and transport runs, before returning to California in mid May.

After an overhaul the Sables departed for Pearl Harbor, where she picked up 126 men from the 81st Division Reconnaissance Company. She then took part in the invasion of the Palau Islands. In mid September she formed part of the reserve for the invasion of Peleliu, and provided some gunfire support. On 18 September she landed the Reconnaissance Company on Red Beach on Anguar. On 19 September she embarked the 323rd Reconnaissance Company, and then landed them on Ulithi.

On 29 September she moved to Manus, where her boats were equipped with mine-sweeping gear and minesweeping personnel, ready to take part in the invasion of Leyte as part of Mine Squadron 2. The Sables approached Leyte Gulf on 17 October. On 18 October she picked up troops from Suluan Island, landed there by the Crosby. On 19 October her boats were used for minesweeping operations in the assault area. She then supported the boats as they came under Japanese fire near Tacloban. After completing their first mission, the boats were collected and moved to Dulag where they repeated the exercise. On 20 October the Sables provided gun support in both areas, Tacloban in the morning and Dulag in the afternoon. On 21 October she departed for New Guinea.

In November the Sables carried out a supply run to Leyte, then began to prepare for the invasion of Luzon.

On 2 January 1945 the Sables left San Pedro Bay, heading for Luzon. On 4 January the fleet became to come under air attack. On 5 January they reached Luzon, and on 6 January the fleet reached Lingayen Gulf, where it came under heavy kamikaze attack. Les Sables bombarded Santiago Island. On 7 January she provided cover for the minesweepers and supported the underwater demolition teams as they removed obstructions from the landing area. From 8-13 January she carried out patrols in the transport area, before departing for Leyte then Ulithi.

On 1 March she joined a convoy heading for Iwo Jima, arriving on 3 March. She carried out patrols from 3-5 March, then departed for Saipan on 6 March escorting some of the empty transport ships. Between then and mid-June she made three runs to the Okinawa area escorting reinforcements.

This ended her active career. In mid June she left for the United States, arriving at San Diego on 11 July. She departed for Philadelphia on 29 August, was decommissioned on 10 October, struck off the Navy List on 1 November and sold for scrap in the spring of 1946.

Sables (APD-13) earned nine battle stars for World War II service, for the Eastern New Guineas (Lae, Finschaffen and Saidor), Rennell Island, Bismarck Archipelago (Arawe, Cape Gloucester, Admiralty Islands), the Palau Islands, Leyte landings, Lingayen Gulf, Iwo Jima, Okinawa and Hollandia.


Voir la vidéo: La Famille : révélations sur une communauté secrète avec N. Jacquard - C lhebdo - 11092021